MALLARMÉ STÉPHANE

Stéphane Mallarmé (Paris, 1842 - Valvins, 1898)
Il fut reçu bachelier en novembre 1862, mais il était entré, en 1860, comme surnuméraire chez un receveur. Il commença à publier des articles et des poèmes dès 1861, dans Le Papillon et dans L'Artiste. Il fut nommé en 1863 professeur d'anglais, métier qu'il exerça jusqu'en 1894, à Tournon, Besançon, Avignon, et enfin au lycée Condorcet, à Paris, où il se fixa en 1872. Il se lia alors avec Verlaine, Rimbaud, Manet (qui peignit son portrait en 1876), Gauguin, Whistler, Montesquiou, Huysmans. En 1874, il fonda le journal La Dernière Mode, qu'il abandonna bientôt. En 1875, il publia une traduction du Corbeau, de Poe; en 1876, L'Après-midi d'un faune; en 1887, Poésies et album de vers et de prose; en 1897, Divagations. Il avait été nommé en 1883 officier d'Académie et élu, en 1896, «prince des poètes». Un coup de dés et Igitur parurent après sa mort, en 1914 et 1925.

Par le Centre d'études du 19e siècle français Joseph Sablé - Université de Toronto


liens:
 - un cours d'anglais par Mallarmé
 - le site sur Mallarmé par le ministère des affaires étrangères
  • Libri.it

    GLI INSETTI vol. 3LILLI E MOSTROPUPAZZOLO 2AMICHE PER LA VITA - Nuova edizioneCIOPILOPI MARZO 2024 – SULLA MORTE E SULLA VITA
  • Libri.it
  • Treccani