BANVILLE THÉODORE DE

Théodore de Banville (Moulins 1823 - Paris 1891).
Désireux de rompre avec les excès du romantisme et d'atteindre une perfection formelle où s'exprime son culte de la beauté, Banville écrit des poèmes brillants. Sa virtuosité dans l'emploi des mètres les plus variés et de rimes parfois acrobatiques l'ont fait considérer comme un parnassien plus versificateur que poète. Pourtant, son oeuvre, saluée par Baudelaire, annonce parfois, par sa musicalité et sa liberté, Verlaine et les symbolistes. Admirateur du génie grec (Les Cariatides, 1842), il imite les poètes du Moyen Âge (Trente-Six Ballades joyeuses, 1873 ; Rondels, 1875), trouve un ton vif et élégant dans ses Stalactites (1846) et ses Odes funambulesques (1857). Il est également l'auteur de pièces de théâtre, de contes, d'essais critiques et d'un Petit Traité de poésie française (1872), où il développe ses théories prosodiques et rythmiques.

(par webencyclo (c) Atlas)

links:
 - Oeuvres Poétiques Complètes (Textes électroniques interactifs)
  • Libri.it

    JEAN-MICHEL IL SUPERCARIBÙ SI INNAMORATILÙ BLU VUOLE BENE AL SUO PAPÀPAPÀ HA PERSO LA TESTASOLVEIG. UNA VICHINGA NELLA TERRA DEGLI IROCHESI
  • Libri.it
  • Treccani