CLAUDEL PAUL

Paul Claudel (1868-1955)
Paul Claudel est né dans une famille catholique r Villeneuve-sur-Fer, en 1868, sur les confins de la Champagne et des Ardennes. Son enseignement ladque (il fait des études de sciences politiques) lui fait perdre la foi qu'il retrouvera, r 1'âge dix-huit ans, le jour de Noël, le 25 décembre 1886, dans l'église Notre-Dame de Paris, lors d'une illumination subite. La meme année il découvre Rimbaud.
En 1889 il écrit Tete d'or, drame de la résistance du converti aux exigences de la conversion. L'année suivante il est reçu au concours du ministcre des Affaires Etrangcres et commence sa vie d'errance. De 1894 r 1909 il est en Chine, écrit Connaissance de l'Est, Partage du midi (1905).
De 1909 r 1917 Claudel reste en Europe ou il écrit L'Annonce faite r Marie (1912), drame qui conte le débat tragique de l'orgueil et de la charité.
A Tokio, ou Claudel obtient son premier poste d'ambassadeur, il rédige Le soulier de satin, tentative de créer un théâtre total ou se mele notre monde et le monde divin.
Il est nommé ambassadeur r Washington de 1927 r 1933, puis r Bruxelles de 1933 r 1935.
Sa vie littéraire s'épanouira glorieusement, au terme de son rôle de diplomate, dans sa propriété de Brangues, aux confins de la Savoie et du Dauphiné. Ses conceptions, en étroit rapport avec les idées religieuses, (pour lui le verset ou le vers est le rythme catholique par excellence), l'incitent r préciser le rôle du pocte dont le langage doit traduire l'unité fondamentale du monde des choses et de 1'esprit, correspondant r une véritable "co-naissance" abolissant la contradiction objet-sujet.

  • Libri.it

    GLI INSETTI vol. 3ESSERE MADRECIOPILOPI GIUGNO 2024 – NEL VENTRE DELLA BALENALA PESTE SCARLATTA
  • Libri.it
  • Treccani